Open Access Open Access  Restricted Access Subscription Access

Examining the Interface between HIV/AIDS, Religion and Gender in Sub-Saharan Africa

Sarah Pugh

Abstract


Résumé

Malgré la centralité des questions d'égalité des sexes à la compréhension de la propagation continue du VIH/sida en Afrique subsaharienne, peu d'attention a été accordée à l'intersection entre sexe et religion dans le contexte de la pandémie. La plupart des explorations traitent de sexe et de VIH/sida, de sexe et de religion, ou de VIH/sida et de religion, mais rarement de l'interaction entre les trois. Compte tenu de l'essor de la religion (en particulier de l'islam et de confessions chrétiennes rénovatrices) et de son emprise croissante dans de nombreuses régions de l'Afrique subsaharienne, le rôle potentiel de la religion tant dans la réduction que la propagation du VIH/sida doit faire l'objet d'une attention accrue. Tout en reconnaissant le rôle positif que jouent et peuvent jouer les communautés confessionnelles en matière d'éducation, de prévention, de traitement et de soins et d'appui dans le domaine du VIH/sida, cet article se concentre avant tout sur la manière dont enseignements confessionnels et pratiques religieuses au sein de l'Afrique subsaharienne peuvent, par inadvertance, contribuer à la fois à la propagation générale du VIH/sida et à la vulnérabilité différentielle au virus des femmes et des filles, des hommes et des garçons. Plus précisément, cet article examine la manière dont certains enseignements confessionnels peuvent renforcer les stéréotypes sexuels et la subordination des femmes aux exigences sexuelles masculines, affecter l'accès au préservatif et son utilisation, circonscrire l'efficacité des programmes d'éducation sur le VIH/sida et contribuer à un climat de stigmatisation et de discrimination contre les femmes vivant avec le VIH/sida dans la région en particulier.

Abstract

While issues of gender are critical to an understanding of the continuing spread of HIV/AIDS in sub-Saharan Africa, little attention has been paid to the interface between gender and religion in the context of the pandemic. Most explorations deal with gender and HIV/AIDS, gender and religion, or HIV/AIDS and religion, but seldom the interplay between the three. Given the increasing stronghold and growth of religion (in particular Islam and renewalist Christian faiths) in many parts of sub-Saharan Africa, the potential impact of religion in either curtailing or advancing the spread of HIV/AIDS needs closer attention. While recognizing the positive roles that faith communities can and do play in terms of HIV/AIDS education, prevention, treatment, care and support, this article focuses primarily on how certain religious teachings and practice within sub-Saharan Africa may also inadvertently contribute to both the general spread of HIV/AIDS and the differential vulnerability of women and girls, boys and men to the virus. Specifically, this article examines the ways in which some faith-based teachings may reinforce gendered stereotypes and female subordination to male sexual demands, impact condom accessibility and usage, circumscribe the effectiveness of HIV/AIDS education programs, and contribute to a climate of stigma and discrimination, especially against women living with HIV/AIDS in the region.


Keywords


HIV/AIDS; religion; gender relations; inequality

Full Text:

PDF


©Copyright CAAS/ACEA 2009. Last updated: June 2010
ISSN 1923-3051