L'enseignement d'une langue vivante seconde à des élèves créolophones : le cas de l'anglais à La Réunion

Sophie Sournin épouse Dufossé

Résumé


Le créole venant s'interposer entre le français et l'enseignement de l'anglais langue seconde, les schémas d'apprentissage sont-ils les mêmes dans les collèges de La Réunion?
Ce travail décrit une expérimentation menée dans six classes de Sixième dans un établissement secondaire du sud d'un département français ultra-marin de l'Océan Indien. L'objectif était de comparer les résultats chiffrés des six groupes à ceux obtenus par des spécialistes comme D. Bailly en Métropole voilà quelques années, partant du principe que le créole constitue, dès le départ de la scolarité, un handicap majeur pour les apprenants.

Creole-speaking standing between French and the teaching of English as a second language, are the patterns of learning a foreign language still identical in the secondary schools of The Reunion Island?
This paper describes an experiment conducted in six classes of first year students in a southern school of an ultra-marine exotic French department of the Indian Ocean. The objective was to compare the results of the six groups to those obtained by specialists such as D. Bailly in France a few years ago, knowing that Creole-speaking is supposed to be a major hindrance for the learners.

Mots-clés


anglais, créole, apprentissage, Île de La Réunion, diglossie

Texte intégral :

article




Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 3.0 License.

ISSN : 1916-8470