Allongement de la jeunesse et précarisation de l’emploi : un lien de causalité ?

Charles Fleury

Abstract


Cet article examine les modalités d’entrée dans l’âge adulte de deux cohortes de jeunes québécois, nés entre 1942 et 1951 (génération lyrique) et entre 1962-71 (génération X). Examinant l’effet net de la précarisation du marché du travail à partir des données rétrospectives de l’Enquête sociale générale de 2001, il tente plus spécifiquement de savoir jusqu’à quel point les mutations économiques des années 1980-90 permettent d’expliquer le phénomène d’allongement de la jeunesse et de la désynchronisation des parcours de vie. L’analyse montre qu’en définitive, la précarisation de l’emploi semble assez peu liée à ces mutations des parcours de vie, celles-ci semblant davantage s’expliquer par des transformations de nature non-économique tels que l’allongement des études et le changement de valeurs.

Keywords


jeunesse, génération, Québec, mutations économiques

Full Text:

PDF