Paul à Québec, le génie des lieux comme patrimoine identitaire

Sylvie Dardaillon, Christophe Meunier

Abstract


"Depuis bientôt quinze ans, le dessinateur québécois Michel Rabagliati fait de sa 87 propre vie le terreau des aventures de Paul, son alter-ego. Paul est un « héros ordinaire ». Sa vie est celle de tout-un-chacun, avec ses joies, ses peines. En 2009, l’auteur remportait le prix du Jury du Festival d’Angoulême avec son album Paul à Québec. Graphic novel de 187 pages, la bande dessinée est centrée sur le beau-père de Paul, Roland Beaulieu. Ce dernier, atteint d’un cancer généralisé, vit une véritable descente aux enfers. Rien n’est épargné aux lecteurs depuis les premiers symptômes jusqu’à la phase terminale. C’est l’occasion pour Rabagliati de rendre hommage à son propre beau-père qu’il avait en admiration. Roland est un Québécois « pure souche », né près des remparts de la « Vieille capitale », un self-made man exemplaire. C’est cet album que nous avons choisi de privilégier, afin d’analyser comment Rabagliati parle, à sa façon, de l’identité québécoise.

Full Text:

PDF