Open Access Open Access  Restricted Access Subscription Access

Ethnic Politics and the Making and Unmaking of Constitutions in Africa

Bruce Berman

Abstract


Résumé
La crise de la gouvernance et la vague de démocratisation qui ont balayé l’Afrique ces vingt dernières années ont été accompagnées par des efforts répétés visant à réviser les constitutions nationales. La diversité ethnique de l’Afrique a été blamée pour les conflits entre civils, ce qui a conduit à un long débat entre les politiques occidentaux. Au centre du débat, la question se posait de savoir si l’intégration ou l’accommodation des communautés ethniques devait inspirer la réforme constitutionnelle. Cependant, la compréhension du processus de transfert de la technologie institutionnelle a été minée par une fausse conception de l’ethnicité africaine, comprise comme “loyautés primordiales” fixes, plutôt que comme des concepts politiques et sociaux dynamiques fortement modelés par les institutions étatiques. Au lieu de cela, les constitutions actuelles contiennent un grand nombre de formes d’intégration et d’accomodation négociées difficilement qui dans des contextes nationaux spécifiques ont, soit découragé la politique ethnique soit produit de nouvelles formes de conflit. Ce numéro spécial examine trois cas importants cas de politique ethnique et de réforme constitutionnelle: deux succès qualifiés (le Nigéria et l’Afrique du sud) et un échec dramatique (Kénya).

Abstract
The crisis of governance and wave of democratization that swept Africa over the past twenty years was accompanied by repeated efforts to revise national constitutions. With blame for civil conflicts placed on Africa’s ethnic diversity, a lengthy debate ensued among Western political scientists over whether integration or accommodation of ethnic communities should guide constitutional reform. However, understanding of the process of institutional technology transfer was undermined by a misconception of African ethnicity as fixed “primordial loyalties” rather than as dynamic political and social constructs that are actively shaped by state institutions. Instead, actual constitutions contain a variety of painfully negotiated forms of integration and accommodation that in specific national contexts have either dampened ethnic politics or produced new forms of conflict. This special issue looks at three important cases of ethnic politics and constitutional reform: two qualified successes (Nigeria and South Africa) and one dramatic failure (Kenya).

Keywords


governance; democratization; civil conflicts; national constitutions

Full Text:

PDF


©Copyright CAAS/ACEA 2009. Last updated: June 2010
ISSN 1923-3051