Les médias francophones en Belgique : enjeux identitaires

Marc Lits

Résumé


En Belgique, les découpages politiques et linguistiques rendent problématique l’affirmation d’une identité nationale ou régionale. L’évolution politique a entraîné un quadruple découpage des médias : linguistique ; chaînes publiques vs privées ; chaînes nationales vs locales ; national vs étranger. Dans ce contexte, la Flandre est devenue une terre étrangère pour les francophones, et l’inverse est également vrai. Quand un sujet est traité, il l’est comme s’il s’agissait de politique étrangère, avec des simplifications, en recourant à des stéréotypes.

Prises dans ces clivages intercommunautaires, les médias belges révèlent davantage la crise identitaire d’un pays aux portes du séparatisme qu’ils ne construisent une identité forte, fût-elle de substitution. Les médias fonctionnent comme des relais de leurs opinions publiques respectives. Se pose la question du rôle de médias appartenant à des aires linguistiques différentes au sein d’une même entité politique, et de leur difficulté à trouver un équilibre entre défense des intérêts de leur communauté d’appartenance et relation distanciée des enjeux nationaux.

Abstract

In Belgium, the political and linguistic divisions make the assertion of a national or regional identity problematic. The political evolution leaded to a quadruple division of the media: French-speaking .vs. Flemish; public .vs. private channels; local .vs. national channels; national .vs. foreign channels. In this context, Flanders became a foreign land for the French speakers, and the opposite is also true. When a topic is treated, it is as if once was talking about foreign policy, with simplifications and stereotypes.

Caught in these intercommunity splits, the Belgian media further reveals the identity crisis of a country close to separatism rather than building a strong identity. The media work as relays of their respective public opinions. A question that arises is the role of media belonging to different linguistic areas within the same political entity, and their difficulty to find a balance between the defense of their community’s interests and the distant relationship to the national issues.



Mots-clés


media, Belgique, minorité, identité

Texte intégral :

article




ISSN : 1916-8470