Une application de la pensée créole aux problématiques japonaises

Bunta Ozaki

Résumé


Dans les années quatre-vingt-dix, il y a eu un "boom" de la créolité au Japon. Cette mode intellectuelle liée à la pensée antillaise francophone avait rapport au contexte historique colonial et postcolonial du Japon. En 1995, en célébrant le cinquantième anniversaire de la fin de la Guerre, les Japonais devaient également récapituler ce qu'avait été l'histoire impériale et coloniale du Japon et chercher la possibilité d'une nouvelle relation avec les peuples voisins qui avaient été colonisés ou intégrés à l'Empire. Pour les intellectuels japonais qui s'inquiétaient d'une tendance nationaliste de l'époque, la créolité semblait apporter un point de vue suggestif pour bâtir une nouvelle solidarité en Asie orientale.
Dans le présent article, nous allons voir comment la pensée créole a été appliquée aux problématiques japonaises en analysant la situation du Japon dans les années quatre-vingt-dix et, également, celle d'Okinawa, un petit pays insulaire au sud du Japon, qui souffre du colonialisme japonais et américain depuis longtemps.

In the 1990s, there was a boom of creoleness in Japan. This intellectual trend related to a Francophone Caribbean philosophy has something to do with the colonial and postcolonial context in Japan. In 1995, celebrating the fiftieth anniversary of the end of the War, Japanese also had to reflect on what had been the Japanese imperial and colonial history and seek the possibility of a new relationship with neighbor countries having been colonized and integrated to the Empire. Japanese intellectuals, anxious about the nationalist tendency at the time, saw creoleness as a suggestive point of view to build a new solidarity in East Asia.
In the present article, we will see how the creole philosophy was applied to Japanese issues, analyzing the situation of Japan in the 1990s and, also, that of Okinawa, small islands to the south of Japan, which has suffered from the Japanese and American colonialism for a long time.

Mots-clés


Créolité, Japon, Antilles

Texte intégral :

article




ISSN : 1916-8470