Une Francophonie plurielle : Le cas d’Israël

Eliezer Ben-Rafael, Miriam Ben-Rafael

Résumé


Malgré son statut subordonné, le français est présent en Israël à la faveur de contextes sociaux dans lesquels la langue est autrement perçue et pratiquée ; il évolue en fonction de différents modèles sociolinguistiques. Le français est ici considéré en termes de « francophonies plurielles », tandis que les aspects sociolinguistiques et les préoccupations sociologiques sont mis en relation. Nous recherchons une éventuelle cohérence à l’apparente « cacophonie de francophonies ». Sur la base d’une série de travaux réalisés depuis les années 1980 et jusqu’à récemment, nous étudions l’évolution des modèles majeurs de la langue française et de ses locuteurs : la langue vernaculaire ethnoculturelle des premiers immigrants d’Afrique du Nord, le développement du français en franbreu ; la formation d’une interlangue français/hébreu chez les apprenants hébréophones ; la transformation de la langue française en marqueur de la nouvelle diaspora transnationale chez les immigrants des années 1990 et 2000. Pour chaque modèle, nous présentons une description sociologique des milieux pertinents ainsi que leurs modes de pratique du français. La dernière section propose une vue d’ensemble de cette présence des francophonies, et ce qu’elle nous apprend sur la société israélienne.

Abstract
Despite its subordinate status, French is present in Israel in social contexts where the language is perceived and practiced alternatively; its evolution is based on different sociolinguistic models. In this article, French is considered in terms of “plural francophonies” whereas the sociolinguistic aspects and sociological concerns are linked together. We seek a possible coherence in the obvious “cacophony of francophonies”. Based on a series of works conducted since the 1980s until recently, the evolution of major models of French language along with their speakers is examined: the Ethnocultural vernacular of the first immigrants from North Africa, the development of French into fanbreu; the formation of a French/Hebrew interlanguage among the Hebrew speaking learners; the transformation of French language as the marker of the new transnational diaspora among the immigrants in the 1990s and 2000. For each model, a sociological description of the relevant milieu as well as their practice of French will be presented. The last section offers a general view of this francophone presence and what it teaches us about the Israeli society.

Mots-clés


francophonie, linguistique, minorité, immigration

Texte intégral :

article




Tous droits réservés (c)

ISSN : 1916-8470